Une nouvelle trémie sort de l’usine Siraga Agro

//Une nouvelle trémie sort de l’usine Siraga Agro

Une nouvelle trémie sort de l’usine Siraga Agro

Jeudi matin, il y avait de l’agitation dans la zone Acti Sud de La Roche. Un convoi exceptionnel partait en Bretagne.

Pourquoi comment ?

A qui est destiné l’énorme cube sorti de l’entreprise Siraga Agro ?

C’est une trémie. Un objet complexe, bâti en inox, qui pèse 17 tonnes pour 8 mètres de longueur et 5 de hauteur. Elle sera installée dans une entreprise agroalimentaire du centre Bretagne. Sa construction a demandé plus de deux mois de travail aux équipes de Siraga Agro. Chaudronnerie, soudure, mécanique… Plusieurs corps de métiers ont été mobilisés pour construire cet objet unique. La précédente trémie, un peu plus grande et sortie en novembre des ateliers, avait demandé un peu plus de 2 000 heures d’études pour sa réalisation.

Pourquoi la PME construit ce type de matériel ?

Siraga Agro est une vieille entreprise familiale qui fête ses 80 ans cette année. La PME, créée en 1936, réalise aujourd’hui une chiffre d’affaires de six millions d’Euros par an et compte une cinquantaine de salariés, intérimaires compris. Elle a été reprise dans les années 70 par Guy Delloye et son frère. Elle vient d’être cédée au mois de février à Thierry PIcavet, qui en était le directeur général. « La transition se fait bien », remarque ce dernier. Et si le management va sans doute évoluer, Siraga Agro, entreprise à taille humaine, reste sur ses marchés historiques, à savoir la construction de pièces de grandes dimensions pour l’industrie agroalimentaire.

Quels sont les marchés visés par Siraga Agro ?

Suite de l’article sur Ouest France

2016-11-30T12:42:56+00:00